La Fondation est fière de présenter la nouvelle composition de son comité du jury du concours juridique :

 

Président du comité

Hon. Yves-Marie Morissette

Juge à la Cour d’appel du Québec

 

Ancien élève du Collège Sainte-Marie de Montréal, l’honorable Yves-Marie Morissette est détenteur d’un baccalauréat en science politique de l’Université du Québec à Montréal et d’une licence en droit de l’Université de Montréal. En 1973, il a reçu une bourse Rhodes pour le Québec et a entrepris à l’Université d’Oxford des études de doctorat en droit (D. Phil.) qu’il a complétées quatre ans plus tard.

En savoir plus

Membre du Barreau du Québec à compter de 1977, il est devenu la même année professeur à la Faculté de droit de l’Université McGill où il a notamment enseigné le droit administratif, le droit de la preuve et le droit comparé, et y a successivement occupé les fonctions de vice-doyen (1987-1989) et de doyen (1989-1994). Il y était titulaire de la Chaire Arnold Wainwright et directeur de l’Institut de droit comparé au moment de sa nomination à la magistrature et de son accession à la Cour d’appel du Québec le 7 novembre 2002.

Le juge Morissette a été président de l’Association des professeurs de droit du Québec, président du Conseil des doyens et doyennes des facultés de droit du Canada, vice-président de la Fondation du Barreau du Québec et président du University Appeals Committee de l’Université McGill.

Au cours de sa carrière, il a été membre de plusieurs comités du Barreau du Québec, dont le Comité de la formation professionnelle, le Comité des équivalences et le Comité de déontologie, ainsi que de diverses associations professionnelles et scientifiques. Il est l’auteur de nombreux articles et d’ouvrages en droit public, en droit privé et en droit comparé, parus au Canada et à l’étranger, et il a été conférencier ou professeur invité au Canada, aux États-Unis, en France, en Angleterre, au Vietnam et en République populaire de Chine.

Membre

Me Sophie Lavallée

Professeure titulaire
Université Laval

 

Sophie Lavallée est avocate et professeure titulaire à la Faculté de droit. Elle est spécialisée en droit de l’environnement, en droit de l’aménagement du territoire et en preuve civile.
Docteure en droit de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, sa thèse publiée aux Éditions Yvon Blais, et qui s’intitule «Les terrains contaminés et le droit québécois: un droit négocié», s’est méritée le prix de thèse Minerve, en 2002.

En savoir plus

Avant de se joindre à la Faculté, elle a été auxiliaire juridique à la Cour supérieure du Québec, dans le District judiciaire de Québec. La professeure Lavallée a reçu sa formation de premier et de deuxième cycles en droit à l’Université Laval (LL. B., 1995 ; LL.M. 1998), avant de compléter ses études doctorales à Montréal et à Nice (LL. D. 2002).

Reçue au Barreau de Québec en 1996, elle agit régulièrement comme avocate-conseil dans les domaines du droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire, notamment pour le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le ministère de l’Économie et de l’Innovation, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF/IFDD), ainsi que dans le cadre de projets financés par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour soutenir des pays en développement, dans ces mêmes domaines.

Sophie Lavallée a publié la 4e édition de l’ouvrage La Preuve civile, avec le professeur Jean-Claude Royer, régulièrement cité par les tribunaux de toutes les instances. Elle a également co-publié les trois éditions de la monographie Droit international de l’environnement, dont la première édition s’est vu décerner le prix de la Fondation du Barreau du Québec, en 2008.

Elle est l’auteure de nombreux articles en droit de l’environnement et en aménagement du territoire et est également conférencière dans ces mêmes domaines, autant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

Elle est chercheure au Centre de la Science de la Biodiversité du Québec (CSBQ) de l’Université McGill, au Centre interuniversitaire en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), au Centre d’étude en droit économique (CÉDÉ), et est membre de l’Institut des Hautes études internationales (HEI) de l’Université Laval et de l’Institut Environnement, développement et société (EDS).

Elle siège au Conseil d’administration de l’Association des biologistes du Québec et au Conseil d’administration de l’Association internationale de droit économique.

Elle s’implique de manière bénévole au sein de différents conseils scientifiques : le conseil scientifique de l’Institut Environnement, Développement et Sociétés (EDS), le Conseil scientifique du programme Éco-bio du Consortium de recherche Ouranos sur les changements climatiques, le Conseil académique de l’Université de Senghor à Alexandrie (OIF), le Comité scientifique de la revue «Liaison-Énergie, Environnement» de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), le Comité de sélection de la bourse Réal-Décoste du Fonds nature et technologie du Québec (FQRNT).

Elle est également membre du comité de sélection du concours de rédaction juridique de la Fondation du Barreau du Québec.
En 2010 et en 2018, elle a été professeure invitée à la faculté de droit de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne: https://www.pantheonsorbonne.fr/universite
En 2017, elle a été professeure invitée à la faculté de droit de l’Université de Louvain-la-Neuve, en Belgique: uclouvain.be/fr/facultes/drt/sophie-lavallee.html
En 2013, elle a été professeure invitée à la faculté de droit et de science politique de l’Université d’Aix-Marseille: https://facdedroit.univ-amu.fr

Membre

Me Georges Marceau

Melançon Marceau Grenier & Sciortino

 

Georges Marceau est membre du Barreau du Québec depuis 1974 et l’un des membres fondateurs du cabinet. Il est coauteur de la monographie Le droit des rapports collectifs du travail au Québec et auteur de plusieurs articles portant sur le droit du travail et le droit administratif. Depuis janvier 2011, il agit comme avocat-conseil en droit du travail et en droit administratif.

Membre

Me Alexandra Popovici

Professeure adjointe et directrice des programmes
de common law et droit transnational
Université de Sherbrooke

Alexandra Popovici s’intéresse au droit privé tant en droit civil qu’en common law. Ses recherches théoriques sur les institutions fondamentales du droit privé l’ont également conduite à réfléchir sur le droit comparé, l’épistémologie juridique, les langues du droit, la traduction et la culture juridique québécoise.
Elle enseigne le droit des biens, le droit des personnes, le droit des obligations ainsi que l’administration des biens d’autrui et la fiducie.

En savoir plus

Titulaire d’un doctorat de l’Université Laval, Alexandra Popovici détient également un baccalauréat en littérature comparée et en cinéma de l’Université de Montréal, un double diplôme en droit civil et common law de la Faculté de droit de McGill et une maîtrise en droit privé de l’Université Laval. Membre du Barreau du Québec depuis 2009, elle a été avocate-recherchiste à la Cour d’appel du Québec de 2008 à 2010 après avoir été directrice adjointe du Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé de 2007 à 2008.

Sa thèse de doctorat, en ligne directe avec son mémoire de maîtrise sur le patrimoine d’affectation, analyse la fiducie, les droits subjectifs et l’architecture du Code civil du Québec. Ses travaux actuels portent sur la fonction sociale du droit privé et touchent essentiellement la notion de pouvoir et différents modèles de détention des biens.