Ce sont près de 70 Gouverneur.e.s qui ont répondu présent.e.s à la journée de formation qui leur était offerte ce mercredi 18 décembre. Animée par Me Jean-François Roberge, elle avait pour thème les évolutions de la justice et du métier d’avocat au 21ème siècle. L’occasion de s’interroger ensemble sur les nouvelles compétences attendues des avocats par leurs clients.

À travers des discussions entre les participants et des exercices pratiques, ils ont pu explorer différents aspects de la justice participative.

 

Il est attendu de l’avocat de plus en plus de compétences non juridiques dans sa pratique pour trouver des solutions adaptées, viables et durables. Les programmes de prévention et règlement des différends sont un moyen de solutionner les litiges en mettant les personnes au centre.

La justice participative est l’orientation principale de nos activités de l’année. Nous souhaitons participer au changement dans la culture judiciaire vers le recours aux modes de prévention et de règlement des différends hors des tribunaux, tels que la médiation, la négociation ou l’arbitrage.

 

 

 

La Fondation engagée pour la justice participative.