La Fondation est fière d’accueillir trois nouveaux membres dans son Conseil d’administration.

Nous tenons également à remercier l’ensemble de nos administrateurs pour leur implication.

 

Véronic Boyer

Directrice du Centre de justice de proximité de l’Outaouais

Me Boyer est titulaire d’une licence en droit civil de l’Université d’Ottawa (2005), avec mention d’excellence académique, et d’une maîtrise en droit international de l’Université de Montréal (2007).

Découvrir son parcours

FORMATION

LL.L., Université d’Ottawa, 2005

LL.M., Université de Montréal, 2007

 

ADMISSION AU BARREAU DU QUÉBEC, 2008

Me Boyer est titulaire d’une licence en droit civil de l’Université d’Ottawa (2005), avec mention d’excellence académique, et d’une maîtrise en droit international de l’Université de Montréal (2007).

En 2008, elle a complété son stage auprès de la magistrature de la Cour d’appel du Québec. Elle a ensuite pratiqué la profession d’avocate dans des firmes de la région de l’Outaouais de 2008 à 2014, principalement en litige civil et municipal, ainsi qu’en droit du travail.

Depuis le 1er juillet 2014, elle occupe le poste de directrice du Centre de justice de proximité de l’Outaouais, un organisme à but non lucratif dont la mission consiste à faciliter l’accès à la justice pour les citoyens de l’Outaouais en leur offrant des services d’information et d’orientation juridiques gratuits. Dans ce contexte, elle a été chroniqueuse juridique à l’émission matinale du 90,7 FM Radio-Canada Première et pour TC Média en Outaouais pendant 3 ans. Elle a également été à l’origine de projets locaux en matière d’accès à la justice tels que le Salon Accès Justice et la Clinique juridique pour les sinistrés des inondations.

Engagée au sein de sa communauté, Me Boyer siège à divers conseils d’administration depuis 2010. Elle a notamment agi comme présidente de l’Association du Jeune Barreau de l’Outaouais en 2012-2013, puis comme première vice-présidente de l’Association des Jeunes Barreaux du Québec en 2013-2014. Elle a également enseigné la procédure civile et agi comme conseillère en technique de plaidoirie auprès des étudiants en droit civil de l’Université d’Ottawa.

Me Pierre Lévesque

Avocat, associé propriétaire
Cain Lamarre

 

Originaire de Rimouski, Me Pierre Lévesque est associé du cabinet Cain Lamarre et y pratique depuis 1982, après avoir complété son stage au Contentieux de Revenu Québec à Sainte-Foy.

Découvrir son parcours

Diplômé de l’Université de Sherbrooke (1981), il revient pratiquer dans sa région natale chez Casgrain, Blanchet, Gagnon & Desrosiers, dont il devient associé le 1er février 1988.

Il y exerce principalement dans les domaines de pratique suivants :

  • droit commercial et corporatif (organisation, fusion, acquisition, liquidation et réorganisation);
  • droit bancaire;
  • droit de la faillite et de l’insolvabilité;
  • litige fiscal;
  • représentation d’entreprises, d’institutions financières et de capital de risque, de syndics de faillite.

Il est considéré dans sa région et à l’extérieur de celle-ci comme un avocat possédant une excellente expertise dans ses domaines de pratique, ce qui lui a permis de participer à de nombreuses transactions importantes et de représenter ses clients dans de non moins importants dossiers devant les instances civiles et fiscales.

 

Connaissant l’importance de partager ses connaissances, il n’aura jamais refusé les invitations reçues pour présenter des conférences à ses collègues lors de différents congrès de son barreau de section, sans compter celles présentées à ses clients et aux gens d’affaires de sa région.

Il d’ailleurs été formateur pendant 6 ans, soit de 2011 à 2017, au Collège des administrateurs de sociétés lors de formations offertes à Montréal et Québec en gouvernance des PME.

Au cours de sa carrière, Me Lévesque s’est impliqué activement au sein de son barreau de section, de l’Association des avocats et avocates de province (AAP) et du Barreau du Québec.  Il a siégé au conseil de sa section très tôt dans sa carrière, soit de 1987 à 1991.  En raison de ses  nombreuses implications dans des organismes locaux, il met de côté celle au sein de son ordre professionnel jusqu’à son retour en 2005, alors qu’il devient membre du conseil d’administration de l’AAP jusqu’en 2011.  Il est nommé vice-président en septembre 2008 et président l’année suivante.  Pendant ces deux dernières années, Me Lévesque siège au Conseil général du Barreau du Québec.

Dès la fin de son mandat de président de l’AAP à l’automne 2010, il est de retour au conseil de sa section où il siègera comme trésorier avant d’être nommé premier conseiller (2012-2014) et bâtonnier (2014-2016).  Pendant ces deux années comme premier conseiller et sa première année comme bâtonnier de section, il participera activement aux discussions engagées pour mettre en place la nouvelle gouvernance du Barreau du Québec.

Il fera d’ailleurs partie du dernier Conseil général du Barreau du Québec et sera élu pour siéger sur le premier conseil d’administration pour un mandat de deux ans, complété en mai 2017.  Au cours de ce mandat, il aura été président du comité d’éthique et de gouvernance, chargé de mettre en place les nouvelles règles applicables.

Son implication au Barreau du Québec débute plus particulièrement alors qu’il siégeait au conseil d’administration de l’AAP.  Il sera membre du comité sur la sténographie (2006 à 2015) et du comité sur la formation continue obligatoire (2008 à 2015), dont il assurera la présidence (2013-2015).

Pendant son mandat de vice-président de l’AAP, il aura aussi siégé au Comité de direction de l’Association du Barreau canadien, section Québec (2008-2009).

Au cours de ses mandats à titre de premier conseiller et de bâtonnier, d’une durée totale de 4 ans, Me Lévesque a particulièrement assuré le développement du jumelage du barreau du Bas St-Laurent/Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine avec celui de Meaux en France et mis toute la pression nécessaire sur les différents ministres de la justice du Québec et leurs fonctionnaires pour que le projet de restauration du Palais de justice de Rimouski soit enfin lancé.  Il aura également sans cesse défendu les intérêts des justiciables et des avocates et avocats de toutes les régions.

Il est à noter que dans le cadre du jumelage avec la Barreau de Meaux, Me Lévesque a été appelé, à la demande du Bâtonnier Henri Gerphagnon, à prononcer une conférence sur le fédéralisme canadien à ses confrères français.  Il a même pu participer avec Me Gerphagnon à une réunion de la Conférence des Bâtonniers de France à Lyon dans le cadre de la réforme Macron.

Dans le milieu rimouskois, l’implication de Pierre Lévesque n’est pas moins importante. Il est membre du Club Rotary de Rimouski depuis 1989 et il en a été président à deux reprises (1993/1994 et 2011/2013).  Il est présentement secrétaire du club, fonction qu’il avait également occupée de 1990 à 1992, avant d’agit comme secrétaire du gouverneur du district 7790 en 1994/1995.

À titre de membre du club, Me Lévesque participe activement à l’organisation du souper au homard annuel et à l’activité de distribution de paniers de Noël aux familles démunies.  Il fait également la lecture à de jeunes enfants dans le cadre d’un programme d’incitation à la lecture.

Il a fait partie du premier conseil d’administration de la Fondation du Foyer de Rimouski (1987-1993) et en aura été le président pendant les cinq premières années.

Il est membre de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette et a été appelé à participer à l’organisation de divers événements présentés par cette organisation.  Il a d’ailleurs été membre de divers comités et membre du jury du Gala de l’entreprise.

Il agit également comme membre externe, depuis 1994, du Comité de retraite de prêtres du diocèse de Rimouski.

Me Lévesque a aussi été membre du comité de dotation et des dons différés de la Fondation du Centre Hospitalier Régional de Rimouski de 2003 à 2007.

En raison de ses nombreuses implications, notamment au sein de son ordre professionnel, et de sa carrière bien remplie, Me Lévesque a reçu à l’automne 2018 la distinction « avocat émérite » du Barreau du Québec.

Joueur de base-ball et de basket-ball pendant de nombreuses années sur une base compétitive, Pierre Lévesque a participé à l’organisation de nombreux championnats et tournois tenus à Rimouski, dont le championnat canadien de base-ball sénior, le championnat provincial de base-ball sénior, le championnat provincial de mini-basket et le championnat provincial de basket-ball scolaire, catégorie benjamin.

Père de trois filles, dont deux ont fait du sport sur une base compétitive, il s’est également impliqué comme gérant d’équipes et a été membre du conseil d’administration du Club de basket-ball de Rimouski de 2002 à 2007, dont il a assuré la présidence en 2006 et 2007.

 

Hugo Morissette

Directeur et leader, Analyse et affaires publiques – Cabinet National

Depuis plus de quinze ans, Hugo Morissette, membre CRHA, œuvre dans le domaine des affaires publiques et gouvernementales.

Découvrir son parcours

Son expérience variée dans le milieu communautaire, le secteur public et le secteur privé, notamment dans les cabinets politiques, en communication, en ressources humaines, en transport et en commerce de détail lui confère une compréhension concrète des besoins et du vocabulaire de plusieurs secteurs. Pragmatiques et rigoureuses, ses solutions tiennent compte de l’ensemble des parties prenantes ainsi que des réalités techniques et politiques. Il privilégie dans son analyse et ses propositions des solutions sur mesure pour la clientèle.

Leader reconnu pour son ouverture, il est constamment l’affût des nouvelles tendances et est à la recherche de consensus. Ayant une facilité à vulgariser des situations et des dossiers complexes, il a été mis à profit pour effectuer les liens avec les partenaires internes, externes ou gouvernementaux et aussi pour la rédaction de documents corporatifs officiels et stratégiques.

Membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec, Hugo a siégé sur de nombreux conseils d’administration. Il est présentement administrateur du Centre de référence du Grand Montréal, du Centre de loisirs de Lachine et de la Fondation du Barreau du Québec.