Depuis le début de la pandémie, le système de justice a dû s’adapter à multiples égards, en prendre notamment un virage technologique, en laissant ses rituels évoluer, en permettant des pratiques nouvelles et flexibles, en changeant ses règles et ses législations. Me Catherine Piché, Chercheure et Gouverneure de la Fondation et Vice-doyenne à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et Me Shana Chaffai-Parent, Chercheure de la Fondation, Avocate et chargée de cours à la Faculté de droit de l’Université de Montréal présenteront une panoplie de mesures adoptées par divers systèmes judiciaires à travers le monde permettant d’agir sur l’efficience et l’efficacité du système, et offriront un regard critique sur ces mesures ainsi que sur celles adoptées au Québec et au Canada en réaction à la pandémie.

Leur présentation s’appuiera notamment sur leur rapport “La justice au temps de COVID-19” réalisé pour l’Institut québécois de réforme du droit et de la justice.

 

Les profits de l’événement permettent à la Fondation de poursuivre ses actions pour l’avancement du droit.

 

Professeure Catherine Piché

Chercheure et Gouverneure de la Fondation

Vice-doyenne à la Faculté de droit de l’Université de Montréal

 

Professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, Catherine Piché est experte internationale en droit de la preuve et la procédure civiles, actions collectives et en droit comparé. Elle est également Vice-doyenne, recherche et affaires internationales, Directrice du Laboratoire sur les actions collectives et Directrice scientifique de l’Institut québécois de réforme du droit et de la justice.

Avant de passer plusieurs années à œuvrer en pratique privée en litige commercial, Catherine Piché a étudié le droit à l’Université d’Ottawa (LL.L., magna cum laude, 1997), Dalhousie (LL.B. 1999), ainsi qu’à la New York University School of Law (LL.M. 2001), en plus d’être membre des barreaux de New York et du Québec. Elle a été auxiliaire juridique à la Cour d’appel fédérale du Canada et est docteure en droit de l’Institut de droit comparé de l’Université McGill.

La professeure Piché s’intéresse au plan scientifique à l’effectivité du droit de la procédure et de la preuve civiles au regard des données judiciaires et du droit « en action ». Ses recherches portent principalement sur la comparaison des valeurs, principes fondamentaux et droits judiciaires privés, sur le fonctionnement et l’évolution du système judiciaire, sur le règlement à l’amiable des actions collectives, sur l’évolution du droit de la preuve civile en regard du contexte social, sur la réforme des systèmes d’action collective au Canada. Elle a notamment été reconnue pour sa participation comme co-rédactrice principale au Rapport de la Commission de réforme de droit de l’Ontario sur les recours collectifs.

 

Me Shana Chaffai-Parent

Chercheure de la Fondation

Avocate et chargée de cours à la Faculté de droit de l’Université de Montréal

 

Shana Chaffai-Parent est avocate depuis 2013 et doctorante en cotutelle à l’Université de Montréal et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la double direction des professeurs Catherine Piché et Loïc Cadiet. Dans sa thèse de doctorat, elle aborde, d’un point de vue comparé, l’interaction entre droit processuel et droit de la preuve dans l’application du principe de la contradiction, avec un intérêt particulier pour la preuve par expertise.

Shana agit comme membre du comité scientifique du projet de recherche Accès au Droit et à la Justice (ADAJ) et comme coordonnatrice du chantier 8 relatif à la preuve par expertise. Elle est également impliquée à la Chaire Jean-Louis Baudouin en droit civil ainsi que dans le groupe RéForMa sur les modes privés de prévention et de règlement des différends. En plus de ses activités de recherche, Shana enseigne le droit judiciaire privé à titre de chargée de cours au baccalauréat en droit. Avant d’entreprendre des études supérieures, Shana a effectué son stage professionnel et pratiqué quelques années le litige civil en droit de la construction et en droit autochtone dans un cabinet national.

En savoir plus sur le CAIJ

Le CAIJ est le courtier en information juridique du Québec. Il négocie pour ses membres l’accès à l’information juridique essentielle, et ce, aux meilleurs coûts. Les ressources juridiques québécoises et canadiennes sont ainsi à la portée des membres où qu’ils soient et quelle que soit leur pratique.

En savoir plus: www.caij.qc.ca.

 

 

En savoir plus sur la Corporation de services du Barreau

La Corporation de services du Barreau du Québec a pour mission d’offrir aux membres du Barreau des services de qualité et pertinents pour l’exercice de la profession.

La Corpo vous accompagne notamment dans votre développement professionnel avec JuriCarrière le portail d’emploi juridique, dans votre pratique en droit de la famile avec Jurifamille, dans vos besoins financiers avec les Fonds de placement du Barreau du Québec. La Corpo a aussi négocié des ententes avec des partenaires de renom en assurances de personne et de dommage, et pour bien d’autres services. Des milliers d’avocates et avocats du Québec font appel aux services de la Corpo !

En savoir plus: www.csbq.ca

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial